Ebola en Afrique de l'Ouest: Impact sur les systèmes de santé
Created: 14/04/2016 +

Overview

Le nombre cumulé de cas d'Ebola signalés en Guinée, au Libéria et en Sierra Leone est de 23 694. Au 22 février, 9 589 personnes avaient succombé à la maladie. Il s'agit donc de la plus grande flambée d'Ebola de l'histoire. Depuis janvier 2015, le taux d'incidence de la maladie s'est stabilisé dans les trois pays et les opérations devraient progressivement céder la place aux activités de relèvement.

Le grand nombre de cas d’Ebola a ébranlé les systèmes de santé fragilisés et défaillants des trois pays les plus touchés. Les ressources (humaines et financières) limitées ont été redirigées vers les programmes de lutte contre Ebola et les établissements de santé ont soit fermé leurs portes pour une durée indéterminée, soit réduit leurs activités.

 La défaillance des systèmes de suivi et de surveillance des maladies autres qu'Ebola ont entraîné d'importantes lacunes en matière d'information. Peu de données sont disponibles en ce qui concerne les autres problèmes de santé, y compris les flambées potentielles de maladies, l'accès au traitement contre le VIH/sida ou la tuberculose, l'incidence du paludisme et l'accès aux services de santé maternelle, aux campagnes d'immunisation et aux médicaments.

 
De nombreuses personnes hésitent à se faire soigner dans les établissements de santé de peur d'être contaminées et en raison d'une certaine méfiance à l'égard du système de santé, ce qui entraîne d'autres répercussions sur le secteur de la santé et risque d'augmenter les taux de mortalité et de morbidité liées à des maladies pourtant guérissables.